[:en]In recent years, China’s cosmetics industry has experienced dramatic growth. Expanding along with China’s economic upturn, the Middle Kingdom now has the world’s second largest cosmetics consumer market after the U.S.

Although the industry saw its lowest growth rate in 2014 since 2005 (12.3 percent), China’s market is still extremely lucrative. According to Euromonitor International’s Beauty and Personal Care in China Report, the growth of China’s average household income is a major factor in the changing trends of local consumers, and will be a driver for increasing demand not only in the country’s established first tier cities such as Shanghai and Beijing, but also in the lesser-known second and third tier cities.

Market Trends

The industry remains one of the most promising fields of business in China. With domestic brands only accounting for around 10 percent of the cosmetics market, there is a clear gap in the market for international companies.

Chinese consumers are becoming more particular when picking cosmetic products, not only in terms of quality, but also in terms of health and safety. Larger companies can rely on an established reputation for safety, and this perhaps gives foreign investors the edge over domestic brands.

Another dimension of Chinese consumers’ changing tastes has hailed from Japan: the rise of ‘cosmeceuticals’ (Okomp) – products combining cosmetic and pharmaceutical effects, namely acne treatment lotions and spot ointments.  The cosmeceuticals market has been dominated by oversees brands such as Freeplus, Simple and Vichy, but have recently been joined by domestic brands such as Tongrentang and Herborist. These domestic companies rely heavily on the unique utilization of traditional Chinese medicines, emphasizing green and natural aspects of their ingredients.

According to the China Cosmetic Market Report 2014-2017, there is also a rising opportunity in the male cosmetics market, with men’s products accounting for 4.6 percent of retail sales in 2013 and forecast to increase further in the future. Importantly, it is growing at a faster rate than the female market.

E-Commerce Opportunities

70 percent of China’s cosmetic products are distributed by larger department stores and supermarkets; however, as purchasing habits change, specifically in younger demographics, consumers are moving towards purchasing cosmetic products online. This will mean a shift in marketing strategy and distribution within the cosmetics industry, with increasing emphasis on e-commerce.  According to iResearch, the total value of China’s online cosmetics market was RMB 8.35 billion (US$1.35 billion) in April 2014, with C2C platforms accounting for 63 percent (US$856.1 million) and B2C platform accounting for 37 percent (US$502.9 million).

Challenges for Foreign Companies

Until 2014, China’s top cosmetics retail tables were dominated by established multinational brands, accounting for over 60 percent of the market share. Their success can be owed to their extensive product ranges, established reputation and quality, and dominance in the premium and medium cosmetic markets. But increasingly, Chinese domestic companies such as Shanghai Jahwa, Proya and Marubi, which dominate the lower end of the market, are proving capable of competing with the big international names in China’s cosmetics market.

Larger western multinational companies such as Unilever, L’Oreal and Procter & Gamble are not faring as well as they were in previous years. Conscious that western brands do not necessarily cater to their tastes or needs, Chinese consumers have turned to popular Korean brands more suited to Asian complexions. It is no surprise that from 2013-2014, the best performing imports in China’s cosmetics market were Korean and not western brands.

Forecast for the Future

For foreign investors, China’s cosmetics industry represents a substantial opportunity, characterized by a strong competitive market that is not only comprised of foreign multinational companies, but also emerging domestic and other Asian companies. The expansion of men’s cosmetics, combined with rapid changes in consumers’ spending habits and retail platforms, marks another key prospect for investment. With a current annual growth rate of approximately 12 percent and forecast value growth set to remain profitable, the industry is undoubtedly an optimistic point of investment in China.

Source :http://www.china-briefing.com/news/2015/09/01/chinas-cosmetics-industry-opportunities-and-challenges-for-foreign-investment.html[:fr]Au cours des dernières années, l’industrie des cosmétiques de la Chine a connu une croissance spectaculaire . L’expansion ainsi que la reprise économique de la Chine , le Moyen- Uni a maintenant le deuxième plus grand marché des produits cosmétiques des consommateurs du monde après les États-Unis

Bien que l’industrie a vu son taux de croissance le plus bas en 2014 depuis 2005 ( 12,3 pour cent ) , le marché de la Chine est toujours extrêmement lucrative . Selon Beauty and Personal Care Euromonitor International en Chine Rapport , la croissance du revenu moyen des ménages de la Chine est un facteur majeur dans l’évolution des tendances des consommateurs locaux , et sera un moteur de la demande croissante non seulement dans établies premiers rang des villes du pays tels que Shanghai et Pékin , mais aussi dans les deuxième et troisième villes moins connues rang .

Tendances du marché

L’industrie reste l’un des domaines les plus prometteurs de l’entreprise en Chine. Avec les marques nationales ne représentent environ 10 pour cent du marché des cosmétiques, il y a une lacune évidente sur le marché pour les entreprises internationales.

Les consommateurs chinois sont de plus en particulier lors de la cueillette des produits cosmétiques, non seulement en termes de qualité, mais aussi en termes de santé et de sécurité. Les grandes entreprises peuvent compter sur une réputation bien établie pour la sécurité, et cela donne peut-être les investisseurs étrangers l’avantage sur les marques nationales.

Une autre dimension des consommateurs chinois de l’évolution des goûts a salué du Japon: la montée de la «cosméceutiques» (Okomp) – produits combinant effets cosmétiques et pharmaceutiques, des lotions de traitement à savoir l’acné et des onguents sur place. Le marché des cosméceutiques a été dominé par des marques telles que supervise Freeplus, simple et Vichy, mais ont récemment été rejoints par les marques nationales telles que Tongrentang et Herborist. Ces entreprises nationales comptent beaucoup sur l’utilisation unique de médicaments traditionnels chinois, en insistant sur les aspects écologiques et naturels de leurs ingrédients.

Selon le rapport de la Chine marché cosmétique 2014-2017, il y a aussi une possibilité croissante dans le marché des cosmétiques masculins, avec les produits des hommes représentant 4,6 pour cent des ventes au détail en 2013 et devrait augmenter à l’avenir. Surtout, elle se développe à un rythme plus rapide que le marché féminin.

Opportunités E -Commerce

70 pour cent des produits cosmétiques de la Chine sont distribués par les grands magasins et les supermarchés ; cependant, comme les habitudes d’achat changent , en particulier chez les jeunes la démographie , les consommateurs se tournent vers l’achat de produits cosmétiques en ligne . Cela se traduira par un changement de stratégie de commercialisation et de distribution au sein de l’industrie des cosmétiques , de plus en plus l’accent sur ​​le commerce électronique . Selon iResearch , la valeur totale du marché des cosmétiques en ligne de la Chine était de 8,35 milliards de RMB ( 1,35 milliard US $ ) en Avril 2014 , avec des plates-formes C2C représentant 63 pour cent ( 856.100.000 US $ ) et la plate-forme B2C représentant 37 pour cent ( 502,9 millions $ US) .

Défis pour les entreprises étrangères

Jusqu’en 2014, top cosmétiques des tables de détail en Chine ont été dominées par les marques multinationales établies , représentant plus de 60 pour cent de la part de marché . Leur succès peut être dû à leurs gammes de produits étendues , réputation bien établie et la qualité , et la domination sur les marchés haut de gamme et de cosmétiques moyen . Mais de plus en plus , les entreprises nationales chinoises telles que Shanghai Jahwa , Proya et Marubi , qui dominent l’extrémité inférieure du marché , se révèlent capables de rivaliser avec les grands noms internationaux dans le marché des cosmétiques de la Chine .

Les grandes entreprises multinationales occidentales telles que Unilever , L’Oréal et Procter & amp ; Gamble ne réussissent pas aussi bien qu’ils étaient dans les années précédentes . Conscient du fait que les marques occidentales ne répondent pas nécessairement à leurs goûts ou les besoins , les consommateurs chinois se sont tournés vers des marques populaires coréens plus adaptés aux carnations asiatiques. Il est pas surprenant que 2013-2014 , les meilleures importations performantes dans le marché des cosmétiques de la Chine étaient coréenne et non les marques occidentales .

Prévisions pour l’avenir

Pour les investisseurs étrangers , l’ industrie cosmétique de la Chine représente une opportunité importante , caractérisée par un marché concurrentiel fort qui est non seulement composé de sociétés multinationales étrangères , mais aussi les nouvelles entreprises asiatiques domestiques et autres . L’expansion des cosmétiques pour hommes , combinée à des changements rapides dans les habitudes de dépenses des consommateurs et des plates-formes de vente au détail , marque une autre perspective clé pour l’investissement. Avec un taux de croissance annuel courant d’environ 12 pour cent et le jeu de la croissance de la valeur prévue pour rester rentable, l’industrie est sans aucun doute un point de l’investissement en Chine optimiste.[:]